Retour

Les différentes manières de se chauffer

manières de se chauffer
Les dépenses liées au chauffage représentent plus de 70% du budget énergétique par ménage. Gaz, fioul ou bois sont les sources d'approvisionnement les plus utilisées pour se chauffer. S'il est vrai que l'isolation est la première étape à entreprendre pour réduire sa facture d'énergie, un système de chauffage performant est également essentiel.

Se chauffer au bois séduit de plus en plus

La chaudière, le poêle ou l'insert à bois sont désormais des modes de chauffage compétitifs. Ces générateurs s'avèrent chaleureux, écologiques et bon marché : trois arguments qui font du bois une ressource prisée pour se chauffer. Complété d'une solution d'appoint à l'instar d'un récupérateur de chaleur, il offre un excellent rendement.

Le bois permet également de chauffer l'eau circulant dans le plancher chauffant et les radiateurs. De plus, le bois émet peu de gaz à effet de serre comparativement aux énergies classiques. Sa combustion produit à peine plus de dioxyde de carbone que la forêt elle-même. La seule ombre reste le stockage qui requiert un espace suffisamment grand et sec. Un bois humide dégage jusqu'à deux fois moins d'énergie.

La géothermie : une énergie renouvelable

Le chauffage par géothermie consiste à capter les calories présentes dans le sol ou dans une nappe phréatique pour produire de la chaleur. Celle-ci est ensuite restituée dans la maison via un plancher chauffant, soit de façon indirecte via une pompe à chaleur, soit de façon directe appelée géothermie à basse énergie.

La géothermie représente la solution la plus performante du marché en raison de son intérêt économique et écologique. Lorsqu'il fait grand froid la production en énergie est moins efficace. Cependant, pour que le rendement soit constant tout au long de l'année, la pompe à chaleur doit être installée dans une zone où la température du sous-sol est stable.

Les énergies fossiles : des sources épuisables

Le fioul, une énergie fossile extraite du pétrole, diffuse rapidement une chaleur homogène. Il s'agit d'une excellente alternative pour se chauffer si le logement n'est pas raccordé au réseau de gaz naturel. Toutefois, le fioul dégage non seulement de la chaleur, mais aussi du CO2. Le coût d'installation d'un système de chauffage au fioul est par ailleurs important et le prix de cette source d'énergie ne cesse d'augmenter.

Le gaz naturel séduit par sa facilité d'approvisionnement. Ce combustible rejette lui aussi des polluants, mais en quantité plus faible que le fioul. Il existe cependant des chaudières très performantes dites "à condensation" qui permettent de limiter ces émissions nocives et de réaliser plus d'économies d'énergie grâce à leur meilleur rendement.

Trouver votre artisan Chauffagiste

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation